Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nathalie Kosciusko-Morizet contre B.D.S

Le 18 septembre 2015

La vice-présidente des Républicains, sous sa casquette de chef de file du mouvement au Conseil de Paris, présentera fin septembre un vœu pour demander à la municipalité de s’opposer aux actions de boycott d’Israël.

Actualité Juive : Le vœu que vous allez présenter au nom des Républicains est-il une manière de demander des comptes à la majorité municipale après les incidents survenus au moins d’août pendant Tel-Aviv sur Seine ?

Nathalie Kosciusko-Morizet : Qu’il y ait des événements et des manifestations pour montrer que Tel-Aviv et Paris partagent des valeurs communes, c’est une bonne chose. Mais il m’a semblé ahurissant que la ville n’ait pas anticipé les difficultés que Tel-Aviv sur Seine allait soulever alors qu’elle les connaissait puisqu’elle les vit à l’intérieur de sa majorité. La mairie nous a ensuite expliqué qu'il était formidable qu'elle n'ait pas annulé la manifestation mais enfin, c’était la moindre des choses : Tel-Aviv sur Seine était un événement organisé par la ville, on n’allait pas l’annuler sous la pression !

Finalement, quelques personnes se sont retrouvées à jouer aux matkot sous la surveillance de 500 policiers, cela n’a pas donné la meilleure image de Paris ni d’Israël…

J’en veux à la ville pour son défaut d’anticipation et surtout, son argument selon lequel Tel-Aviv serait une sorte d’extraterritorialité en Israël et qu’on pouvait adorer Tel-Aviv sans pour autant apporter son soutien à l’Etat d’Israël. Cet argument m’a paru extrêmement problématique, comme si Israël pouvait être découpé en morceaux. Et même comme s’il fallait découper Israël en morceaux pour pouvoir se justifier.

Pendant l’événement, j’ai demandé à la majorité municipale de clarifier ses positions et de lever les ambiguïtés, mais elle ne l’a pas fait. J’espère que ce vœu sur BDS nous donnera l’occasion d’avoir ce débat.

A.J.: De quelles ambiguïtés parlez-vous ?

N.K-M. : Il y a aujourd’hui de plus en plus d’événements publics avec des stands BDS. Pendant Tel-Aviv sur Seine, un certain nombre de membres de la majorité actuelle a soutenu le mouvement. Il y a beaucoup d'ambiguïté, d'hypocrisie, cela doit cesser, les uns et les autres doivent se positionner. Les organisateurs de BDS tiennent des propos qui ne laissent pas de doute sur leur vision rêvée du  Proche-Orient. En appelant au boycott, ils tiennent un discours politique qui vise à la disparition de l’Etat d’Israël. Les faiblesses de la majorité municipale sont d'autant plus problématiques qu'on est face à un mouvement qui essaie de manière très dynamique et parfois agressive, d’imposer un discours et de créer des pressions. Si l’on ne réagit pas, on laisse ce discours progresser et se banaliser. On envoie aussi à la jeunesse le signal que finalement, c’est une option possible, que cela peut être une opinion parmi d'autres. Or je ne pense pas que ce soit une opinion parmi d'autres.

Lire la suite ou pas :
http://actuj.com/2015-09/france/2335-nathalie-kosciusko-morizet-la-majorite-municipale-doit-clarifier-ses-positions-sur-bds

Tag(s) : #Ferme ta gueule