Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis demandeur de cœur chauffé au blanc de l’espérance

Yep !

Un poème de soutien de mon amie Carole ! Qu'elle en soit profondément remerciée ainsi que toutes et tous ceux qui se montrent solidaires !

Oui ! La lucha sigue !

***
Toc toc !
Je suis petit oiseau
A la recherche d’un abri
D’un petit repas de vermisseaux
Servi sur un plat d’obsidienne
Toc toc !
Je suis un chat abandonné
Ma noire couleur m’a fait la peau
Et dans le coin d’un caniveau
Je dors
Le ventre vide.

Toc toc !
Je suis une âme perdue
Un chien perdu sans son collier
Je ne sais pas ce qu’on me trouve
Chacun me fuit
Chacun me hait
On ne sait pas ma destinée
Et dans la rue j’entends des rires
C’est comme une avalanche
Qui brise ma vie
Sans rien demander.

Toc toc !
Y’a-t-il ici une place libre
Un endroit où poser mes guêtres ?
Toc toc !
Y’a-t-il ici
Un toit de zinc de tuile d’ardoise
Un toit
Rien qu’un toit
Pour abriter mes maux ?

Je suis un vagabond
Un laissé pour compte de la vie
Je fuis
Je rêve
Je suis
La société refuse mon être
Et pour paraître
J’aimerais que l’on respecte
Ma dignité.

Toc toc !
Oiseau du quartier
En passe de briser son sermon
Chat errant
En passe de manquer le repas du soir
Toc toc !
Migrant
Fuyant
Exclus
Perclus
Refus
De la société
Sans mon collier
Je demande l’asile
Y ‘ a-t-il ici une place
Pour réchauffer mon cœur ?

Je suis demandeur de chaleur
Je suis demandeur de cœur chauffé au blanc de l’espérance
Je suis demandeur d’asile en forme de réconciliation
Je suis demandeur d’un secours qui est un mot d’amour
Je suis demandeur d’un regard qui en dit long
Je suis demandeur d’une vie qui souhaite s’étirer
Je suis demandeur de votre main douce sur la mienne
Je suis demandeur de votre attention

Sur la lune des questions
Dort la destinée des sans abris
Sur la terre des pierres chauffées
Dort le sort des déshérités

Il n’y a pas de questions qui se posent
Quand la raison a mis le doigt sur sa raison
Ouvrir une brèche
Ouvrir une porte
Offrir une mèche
Offrir un toit
Et sur le sol froid de l’ombre
S’écrit au pluriel la destinée
De ceux qui ont un toit
Pour penser
A demain.

Carole Radureau (26/01/2017)

A Myriam qui ouvre les brèches, qui ouvre les portes, qui offre une mèche, qui offre un toit.

Source :
http://caro.hobo.over-blog.com/2017/01/je-suis-demandeur-de-coeur-chauffe-au-blanc-de-l-esperance.html

Tag(s) : #Alternatives