Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Sénat repousse l’âge de départ à la retraite de 62 à 63 ans

Le 13 novembre 2015

C’est fait. Le Sénat à majorité de droite vient de repousser, dans le cadre de l’examen du projet de budget de la Sécu pour 2016, d’un an, de 62 à 63 ans, l'âge légal de départ à la retraite. Un dispositif inspiré de l’accord récent intervenu entre le Medef et les syndicats sur les retraites complémentaires servies par l'AGIRC-ARRCO et qui sera donc élargi au régime général. La Haute Assemblée a en effet adopté un amendement déposé en ce sens par Gérard Roche, lerapporteur pour la branche vieillesse. Mais sans l’aide de la gauche.

« On ne demande rien à Bernard Arnault »

Pour Laurence Cohen en effet, « c'est encore aux retraités que l'on demande des efforts », alors que  « d'autres ressources existent ». Surtout, a expliqué la sénatrice du Val-de-Marne, « M. Bernard Arnault s'est enrichi de 9,27 milliards d'euros cette année, soit un million par heure... À lui, on ne demande [pourtant] rien"…

Une mesure injuste pour le gouvernement

Surtout, ce report de l’âge légal de la retraite à partir de 2019 a été voté contre l’avis du gouvernement qui juge, lui, cette mesure « injuste ». Une décision incompréhensible pour Ségolène Neuville : « le gouvernement a choisi un redressement progressif de la durée de cotisation, qui, joint à la réforme de 2010, a rééquilibré les comptes ». « Pourquoi diable aller plus loin ? ».

Mais la Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion devrait vite se rassurer, cette mesure devant encore, pour pouvoir entrer en vigueur, passer l’épreuve de l’Assemblée nationale.

Ce qui n’est pas gagné, le gouvernement y ayant – à la différence du Sénat - la majorité.

Le Sénat crée la protection universelle maladie

Les sénateurs ont également adopté ce matin la mesure phare du texte qui crée une protection universelle maladie.

Désormais donc, tous les assurés travaillant et/ou résidant en France de manière stable ou régulière verront leurs frais de santé pris en charge.

Ils avaient déjà ouvert aux orthophonistes la possibilité d’exercer certains actes de consultations jusqu’ici réservés aux seuls médecins ophtalmologistes. Il faut dire que le nombre d'ophtalmologistes stagne depuis 10 ans. Le vieillissement de cette profession laisse en outre présager un déficit marqué. L’objectif est donc de désengorger cette profession par un délestage d’une partie de ses missions au profit des orthophonistes.

Les ophtalmologistes pourront donc se centrer davantage sur le diagnostic et la prescription ainsi que sur les activités de chirurgie. C’est là le sens de l’amendement (LR) de Jean-Noël Cardoux adopté à l’unanimité…

Le débat sur le texte déjà adopté à l'Assemblée nationale sera suivi d'un vote solennel le 17 novembre.

Source :
http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/senat-repousse-l-age-depart-retraite-62-63-ans-1123138

Tag(s) : #Informations Nationales