Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'aube de la Cop21, le gouvernement pollue à tout va !

Yep !

Des mauvaises nouvelles pour l'ecologie diligentées directement par Ségolène Royal...

***

Le 2 octobre 2015

En prélude à la COP21, la France autorise... de nouveaux forages pétroliers.

A quelques semaines de l’ouverture de la conférence mondiale sur le climat (COP 21) à Paris, le gouvernement multiplie les signaux pour le moins contradictoires avec la volonté d’« exemplarité » affichée par la France. Mercredi 30 septembre, le projet de loi de finances de 2016 entérinait une baisse du budget du ministère de l’écologie, en même temps que de l’aide au développement.

La veille, le Journal officiel publiait cinq arrêtés qui, cosignés le 21 septembre par les ministres de l’écologie, Ségolène Royal, et de l’économie, Emmanuel Macron, accordent trois permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux et en prolongent deux autres.
Lire les arrêtés :
http://www.legifrance.gouv.fr/eli/jo/2015/9/29

Lire aussi : Aide publique au développement, des paroles et des actes

A l'aube de la Cop21, le gouvernement pollue à tout va !

Les trois premiers permis, dits de Champfolie (Seine-et-Marne), Herbsheim (Bas-Rhin) et Estheria (Marne), sont respectivement octroyés aux sociétés Vermilion, Bluebach Ressources et Lundin International.

Les deux prolongations, dites de Bleue Lorraine (Moselle) et de Juan de Nova (Terres australes et antarctiques françaises), sont au bénéfice de groupements formés, l’un par European Gas et Heritage Petroleum, l’autre par South Atlantic Petroleum et Marex Petroleum.
Lire la suite :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/10/02/en-prelude-a-la-cop21-la-france-autorise-de-nouveaux-forages-petroliers_4781417_3244.html

****
Le 5 octobre 2015

Le permis de forage de l’Ile Juan de Nova accordé par Ségolène Royal.

Ségolène Royal n’a même pas épuisé le délai de 30 jours accordé par le juge des référés de La Réunion pour répondre à la demande de prolongement du permis pétrolier de deux compagnies œuvrant à l’Ile Juan de Nova.

Il a suffit de trois jours, pour faire plier la ministre française de l’écologie et de l’énergie.

Aussi Sapetro et Marex sont désormais autorisés par l’Etat français à forer le sous-sol de cette Ile malgache.

Les autorités malgaches restent muettes.

Le Président Malgache Hery Rajaonarimampianina est resté pour le moins silencieux face à l’accaparement des Iles éparses par l’ancienne puissance coloniale. Pas un mot sur ces Iles malgaches dans son plaidoyer à la tribune des Nations Unies jeudi passé. La question a pourtant été inscrite comme les années précédentes à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale.

Sauf qu’à la différence des années précédentes, l’Etat français cette fois-ci a autorisé deux compagnies pétrolières à forer à l’Ile de Juan de Nova ; l’une des 5 Iles éparses.

Dans un arrêté du 21 septembre, soit 3 jours après le jugement du tribunal administratif de Saint Denis sur l’obligation à l’Etat français de se décider dans le mois qui suit, sur le prolongement du permis d’exploration pétrolier de Sapetro et Marex.

Lire la suite :
http://ledaily.mg/le-permis-de-forage-de-lile-juan-de-nova-accorde-par-segolene-royal/

Tag(s) : #Infos Internationales, #Informations Nationales