Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Elysée rejette la demande d’asile de Julian Assange

Le 3 juillet 2015

Dans une tribune au journal Le Monde, le fondateur de WikiLeaks demande au président de la République de l'accueillir en France. L'Elysée refuse car sa situation ne présenterait pas de "danger immédiat".

La lettre est signée "Respectueusement, Julian Assange". Dans une très longue tribune publiée par le site internet du Monde, le fondateur de WikiLeaks demande à la France l'asile politique, à la lumière des dernières révélations de WikiLeaks sur l'espionnage de la France par la NSA.

Mais ce vendredi à midi, l'Elysée a déclaré que l'Etat ne donnerait pas suite. "Un examen approfondi fait apparaître que compte-tenu des éléments juridiques et de la situation matérielle de M. Assange, la France ne peut pas donner suite à sa demande. La situation de M. Assange ne présente pas de danger immédiat. Il fait en outre l'objet d'un mandat d'arrêt européen", indique le communiqué. 

Assange explique qu'il n'en peut plus

Cela fait maintenant plus de trois ans que Julian Assange est en résidence surveillée au sein de l'ambassade d'Equateur, à Londres, sans pouvoir en sortir.

L'Australien précise qu'il y dispose de "cinq mètre carrés et demi", que "l'accès à l'air libre, au soleil" lui a été "interdit par les autorités du Royaume-Uni", et qu'il n'a " jamais été autorisé à sortir pour faire de l'exercice". Le journaliste, recherché par la justice américaine, objet d'une enquête pour viol et agression sexuelle en Suède, fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen et risque l'extradition par le Royaume-Uni. Assange indique que les dépenses concernant sa surveillance à l'ambassade ont officiellement dépassé, les quinze millions d'euros.

Rappelant qu'il n'a "été formellement accusé d'aucun crime ni délit dans aucun des deux pays" (Suède et Royaume-Uni) et que sa "vie est aujourd'hui en danger", et soulignant que les révélations sur l'espionnage de la France par la NSA "ont été faites au péril de [sa] vie", Assange argumente que "la France accomplirait un geste humanitaire" et "probablement symbolique" en lui accordant l'asile.

Apparemment à bout, il ajoute qu'il voudrait revoir ses proches, et notamment ses enfants. "Je ne souhaite plus subir cette situation. Je souhaite les retrouver", écrit-il, insistant sur la menace qui pèse sur son "intégrité psychologique".

"Je ne souhaite plus subir cette situation"

"Seule la France se trouve aujourd'hui en mesure de m'offrir la protection nécessaire contre, et exclusivement contre, les persécutions politiques dont je fais aujourd'hui l'objet. En tant qu'État membre de l'Union européenne, en tant que pays engagé par toute son histoire dans la lutte pour les valeurs que j'ai faites miennes, en tant que cinquième puissance mondiale, en tant que pays qui a marqué ma vie et qui en accueille une partie, la France peut, si elle le souhaite, agir" conclut-il.

La ministre de la justice Christiane Taubira et de nombreuses personnalités réclament que la France accorde l'asile à Julian Assange. L'Australien a déjà résidé en France, de 2007 à 2010. L'un de ses enfants ainsi que sa mère sont français.

Source :
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/wikileaks-julian-assange-demande-l-asile-politique-a-francois-hollande_1695949.html

Tag(s) : #Divers Faits, #Infos Internationales, #Informations Nationales