Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Ivry] L’appel à l’aide des profs après l’agression à l’acide

Le 1er juin 2015

Parce qu’ils ne s’estiment plus en sécurité, ils ont décidé d’exercer leur « droit de retrait ». La très grande majorité des enseignants du collège Romain-Rolland, à Ivry, n’ont pas assuré les cours ce lundi après l’agression dont l’établissement a été le théâtre vendredi dernier.

Une bouteille contenant un mélange explosif d’acide chlorhydrique et d’aluminium avait été lancée en pleine salle de classe en direction d’une professeur de mathématiques. Quatre personnes, dont deux collégiens, avaient subi des blessures légères avant d’être conduites à l’hôpital de Bicêtre.

« On n’est plus en sécurité, assure Florence Touitou, professeure d’histoire-géographie. Dans les textes, les salariés peuvent faire jouer leur « droit de retrait » en cas de « danger grave et imminent ». Tant que l’auteur de l’attaque n’est pas retrouvé, c’est le cas ! » Alors que l’enquête policière suit son cours, les enseignants attendent plus de moyens de la part de leur autorité de tutelle.

Un établissement mobilisé pour entrer en REP

« On manque de surveillants », estime Maud Istria, professeure d’éducation physique et sportive. « D’autant que l’établissement a une configuration particulière, il y a beaucoup de recoins », enchaîne Florence Touitou. « Il n’y a pas de salle de permanence, regrette un de leurs collègues. Donc quand les élèves n’ont pas cours, c’est dans la cour ou dans les couloirs que ça se passe. Et quand c’est cinq classes en même temps, ça fait cent élèves qui se promènent… ».

L’incident passe d’autant plus mal que l’établissement s’est mobilisé depuis des mois pour intégrer le Réseau d’éducation prioritaire.

Au rectorat d’académie, on assure qu’« il n’y a aucune diminution de moyens dans cet établissement à la rentrée scolaire. »

Par ailleurs, des effectifs des équipes mobiles de sécurité ont été déployés à l’entrée de l’établissement et une cellule psychologique a été mise en place.

Le rectorat fait savoir qu’il souhaite « pouvoir trouver une solution dans un contexte apaisé et dans un esprit de dialogue, afin que les élèves puissent préparer le plus sereinement possible les épreuves du brevet. »

Source :
http://www.leparisien.fr/ivry-sur-seine-94200/ivry-les-profs-du-college-romain-rolland-debrayent-apres-l-agression-01-06-2015-4822087.php

Tag(s) : #Informations Nationales