Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Le 27 mai 2015

Ce mercredi plusieurs arrestations et saisies de documents ont eu lieu à Zurich, au siège de la Fifa. La fédération est suspectée de corruption dans deux affaires distinctes, notamment l'attribution à la Russie et au Qatar des Mondiaux. Qui est mis en cause pour quoi ?

1. L'attribution des Coupes du monde de football en 2018 et 2022

• C'est quoi cette affaire ?

La Fifa est suspectée de s'être laissée achetée pour attribuer les Coupes du monde 2018 et 2022 respectivement à la Russie et au Qatar. Le parquet suisse a ouvert une procédure pénale contre X pour soupçon "de blanchiment d'argent et gestion déloyale" entourant les attributions des Coupes du monde de 2018, en Russie, et 2022, au Qatar. Il a saisi mercredi des documents électroniques au siège de la Fifa à Zurich.

"Les enrichissements illégitimes se seraient déroulés en partie au moins en Suisse", a précisé le ministère de la Justice suisse, ajoutant que cette procédure pénale est ouverte depuis le 10 mars 2015 mais qu'elle n'avait pas été révélée jusqu'à ce jour. D'après la ministre américaine de la Justice, l'attribution de la Coupe du monde 2010 était elle aussi "corrompue".

• De quand date-t-elle ?

Les soupçons de corruption entourant la Coupe du monde à la Russie et au Qatar datent de 2010, année de l'attribution des Coupes à ces deux pays. Cette année-là, deux membres du comité exécutif de la Fifa, le Tahitien Reynald Temarii et le Nigérian Amos Adamu, sont suspendus respectivement un an et trois ans pour avoir contrevenu au code d'éthique, sur des soupçons de corruption dans la prochaine attribution des Mondiaux 2018 et 2022. Le 2 décembre 2010, le Mondial 2022 est attribué au Qatar à la surprise générale. Dans la foulée, la presse britannique lance des accusations de corruption.

La Fifa refuse dans un premier temps de se pencher sur le dossier, avant d'instituer une nouvelle commission d'éthique. En juillet 2012, celle-ci ouvre une enquête sur les conditions d'attribution des Coupes du monde de 2018 (à la Russie) et 2022, sous la houlette de Michael Garcia, ancien procureur de New York.

En novembre 2014, Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la commission d'éthique, relève dans le rapport Garcia "des comportements douteux" mais pas de quoi remettre en cause le processus d'attribution. Michael Garcia dénonce une présentation "erronée et incomplète" de son enquête et demande une publication intégrale. Le 17 décembre, il démissionne. Le 19, Joseph Blatter, le président de la Fifa accepte une publication du rapport Garcia à l'avenir, mais "sous une forme appropriée".

2. L'attribution des droits de diffusion et marketing pour des tournois aux Etats-Unis et en Amérique du Sud

• C'est quoi cette affaire ?

Des représentants des médias et du marketing sportif seraient impliqués dans des versements de pots de vins, à des hauts fonctionnaire de la Fifa, en échange des droits de retransmission télé, de commercialisation et de sponsoring de compétitions organisées aux Etats Unis et en Amérique Latine.  

Les faits incriminés portent sur plusieurs matches et  tournois en relation avec la Concacaf (la Confédération de football d'Amérique du Nord,  d'Amérique centrale et des Caraïbes). Des pots de vins auraient également été versés lors de la sélection du pays hôte de la Coupe du monde 2010 et de l'élection à la présidence de la Fifa en 2011.

La corruption concerne aussi le sponsoring de la Fédération brésilienne de football (CBF) par une "importante société américaine d'équipement de sport", non identifiée.

• De quand date cette affaire ?

Les versement, qui représenteraient plus de 100 millions de dollars, auraient commencé dans les années 1990, révèle le New York Times.

Les faits supposés de corruption "s'étalent sur deux générations au moins de dirigeants du football, présumés avoir tiré profit de leur capital confiance pour encaisser des millions de dollars en pots-de-vin et rétrocommissions", a relevé la ministre de la Justice Loretta Lynch. "Ces inculpations évoquent une corruption endémique, généralisée et profondément ancrée à la fois à l'étranger et ici aux Etats-Unis", a-t-elle ajouté.

• Qui est mis en cause ?

Les accusations concernent au total quatorze personnes, neuf cadres de la Fifa et cinq partenaires de cette instance mondiale du football.  Parmi les dirigeants présents ou passés de la Fifa visés par les  accusations figurent Jeffrey Webb (Iles Caïman), Eugenio Figueredo (Uruguay),  tous deux membres du comité exécutif, et Jack Warner (Trinité-et-Tobago), un ancien membre du comité exécutif, déjà impliqué dans de nombreuses affaires de corruption.

Sept responsables ont été interpellés ce mercredi à Zurich, en Suisse, à la demande des autorités américaines.

Source :
http://lci.tf1.fr/monde/europe/corruption-a-la-fifa-c-est-quoi-ces-affaires-8614280.html

***
Complément d'info

Fifa : la pression s’accentue sur Sepp Blatter
http://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/02195410985-fifa-la-federation-anglaise-demande-a-blatter-de-quitter-son-poste-1123121.php?REGGHAe51ZdmwgPY.99

Fifa : la Suisse s'en prend à la poule aux oeufs d'or
http://www.lepoint.fr/sport/football/fifa-la-suisse-s-en-prend-a-la-poule-aux-oeufs-d-or-27-05-2015-1931497_1858.php

Tag(s) : #Infos Internationales