Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La peine de mort en forte hausse dans le monde en 2014

Le 1er avril 2015

Amnesty International a publié ce mercredi 1er avril son rapport 2014 sur la peine de mort dans le monde. L'ONG de droits de l'homme s'alarme de la hausse du nombre de condamnations à mort, notamment en Egypte et au Nigeria, sous prétexte de lutte contre le crime et le terrorisme.

Dans un rapport dévoilé mercredi, Amnesty International annonce qu'il y a eu près d'un tiers de condamnations à mort de plus en 2014 qu'en 2013. Ainsi l’an dernier, un nombre inquiétant de pays a recouru à la peine de mort pour répondre aux menaces réelles ou présumées contre la sûreté de l’État que représentent le terrorisme, la criminalité et l’instabilité interne, note l’ONG dans son rapport annuel.

Une hausse de près de 500 condamnations à mort en 2014 par rapport à 2013 a été observée, principalement en raison du pic constaté en Égypte et au Nigeria, où les tribunaux ont prononcé des condamnations collectives dans un contexte de conflit interne et d’instabilité politique. « Les gouvernements qui recourent à la peine de mort pour lutter contre la criminalité se leurrent. Aucun élément convaincant ne vient étayer l’idée que la menace d’exécution a un effet plus dissuasif sur la criminalité que d’autres formes de châtiment », a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International.

« Il est honteux qu’un si grand nombre d’États dans le monde jouent avec la vie des gens : ils se fondent sur l’hypothèse erronée de la dissuasion pour exécuter des citoyens reconnus coupables de "terrorisme" ou pour combattre l’instabilité interne », a-t-il poursuivi.

Une nouvelle fois, la Chine a procédé, à elle seule, à un plus grand nombre d’exécutions que tous les autres pays réunis.

Selon Amnesty International, des milliers de personnes y sont condamnées à mort et exécutées chaque année mais il est impossible d’établir le chiffre réel, car ce type de statistiques y est classé secret d’État.

Les quatre autres pays ayant exécuté le plus grand nombre de prisonniers dans le monde en 2014 sont l’Iran (289 exécutions reconnues officiellement et au moins 454 non reconnues par les autorités), l’Arabie saoudite (au moins 90), l’Irak (au moins 61) et les États-Unis (35).

Légère baisse aux Etats-Unis

Sur le continent américain, les Etats-Unis sont le seul pays qui ait exécuté, avec en tête les Etats du Texas, de Floride et du Missouri, même s'il y a eu globalement une légère baisse du nombre d'exécutions et de condamnations. « En 2014, il y a eu 35 exécutions alors qu’il y en avait eu 39 en 2013, analyse Anne Denis, responsable de la commission Abolition de la peine de mort à Amnesty International France. Et il y a eu 72 condamnations à mort alors qu’il y en avait eu 80. Donc effectivement pour les Etats-Unis, il y a une baisse qui est marquée. On peut se demander si la baisse est effectivement due à une volonté de moins exécuter ou due aux problèmes d’approvisionnement en produits pour l’injection létale puisqu’il y a eu trois exécutions ratées aux Etats-Unis, et ô combien ratées !. Il y a eu aussi les problèmes de discriminations raciales. Et surtout, il y a eu sept nouvelles personnes innocentées aux Etats-Unis en 2014. Ce qui fait que maintenant bon nombre de procureurs, bons nombre d’anciens juges disent que le système est complètement cassé, qu’il se fonctionne plus. Donc ils appellent de plus en plus à un moratoire sur les exécutions, voire à une abolition ».

Aux Etats-Unis, il y a 18 Etats abolitionnistes, mais il y a huit Etats qui n’ont pas exécuté depuis dix ans. « Ce qui fait qu’il y a plus de la moitié des Etats fédérés qui n’exécutent pas. C’est quand même intéressant », se réjouit Anne Denis.

Le rapport d'Amnesty :
https://www.amnesty.org/fr/death-sentences-and-executions-2014/

Source :
http://www.rfi.fr/afrique/20150401-rapport-amnesty-international-peine-mort-forte-hausse-monde-2014-chine-etats-unis/

Tag(s) : #Infos Internationales