Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sivens - « Zadistes, dehors ou la mort »

Le 29 janvier 2015

La Dépèche du Midi censurant systématiquement les propos des opposants aux zadistes (les dits « pro-barrage »), le Journal Détarné se doit de rétablir certaines vérités. Dans cet article, nous donnons la parole à cette minorité opprimée.

La colère des agriculteurs de la vallée du Tescou, de leurs femmes et de leurs élus ne faiblit pas devant la présence des zadistes dont on se demande bien quand on va les faire déguerpir :

"Ça suffit de prendre du bon temps dans la boue, le froid et l’humidité. Qu’ils rentrent chez eux, ils sont pas d’ici. C’est en effet l’avis unanime d’une minorité que ces gens-là doivent partir, et dans une démocratie l’unanimité, même d’une minorité, doit faire loi."

La FNSEA s’insurge contre la violence des zadistes contre laquelle on ne fait rien :

"Quand on vient leur parler gentiment avec nos tronçonneuses et nos manches de pioche pour leur expliquer notre façon de penser et leur chanter la marseillais en occitan, ils ne nous écoutent pas et nous opposent la violence de leurs cagoules et de leurs masques fabriqués en bois d’arbre. Et pourtant on chante pas faux, on s’entraîne le mardi soir à la chorale de Lisle-sur-Tarn dirigée par Mme le maire, Maryline Lherm, qui nous offre après l’apéro au café O’centre. On leur a pourtant souvent demandé de partir en usant de la plus grande diplomatie. Allez voir les inscriptions qu’on a laissées sur les arbres en bord de route ou sur la chaussée."

Les agriculteurs de la FNSEA ont, dans ce combat, le soutien de plusieurs représentants politiques, de « gauche » comme de droite, qui ne désarment pas non plus devant la suprême violence des zadistes. Outre Jacques Valax (PS) et Jean-Michel Baylet (PRG), Philippe Folliot, député UDI, s’engage aussi dans cette lutte. C’est une véritable union nationalo-tarnaise qui se forme, réunissant l’ensemble des forces politiques de droite. Philippe Folliot a ainsi interpellé la Ségolène lors de la dernière séance à l’Assemblée, énervé de voir que rien n’est fait pour foutre les zadistes dehors :

Qu’attend l’Etat pour envoyer la force armée contre la violence des zadistes ? Depuis que l’un d’entre eux a été assassiné par les forces de l’ordre, on ne fait plus rien, on laisse les agriculteurs agir à notre place. Or il n’ont pas que ça à faire, il faut aussi qu’ils aillent chasser. Quant aux zadistes, on a compris ce qu’ils veulent, on ne les écoute pas parce qu’on n’est pas d’accord. Maintenant, c’est bon, ils s’en vont, hein ?

Devant tant d’avis convergents on espère une réaction rapide de la ministre.

Ci-dessous, images de l’opposition pacifique et escortée des antizadistes à l’entrée de la ZAD de Sivens.

Témoignage au jour le jour sur le site de la Z.A.D du Testet :
https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/

Source :
https://lejournaldetarne.wordpress.com/2015/01/29/fdsea-81-sur-sivens-zadistes-dehors-ou-la-mort/

Tag(s) : #Alternatives