Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Monde] Morts et blessé-e-s autour de manif anti-Charlie Hebdo

Le 16 janvier 2015

NIGER

Quatre personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées lors d’une manifestation anti-Charlie Hebdo qui a tourné à l’émeute. Les protestataires dénonçaient la publication de la nouvelle caricature du prophète en Une du journal satirique.

Zinder, deuxième ville du Niger, proche du Nigeria, a connu un "vendredi noir": quatre personnes sont mortes et 45 ont été blessées lors de manifestations contre la publication d'une caricature du prophète Mahomet en Une de l'hebdomadaire français Charlie Hebdo. Les protestataires sont sortis "immédiatement après la prière" pour "s'attaquer aux chrétiens de Zinder, aux différentes églises, aux chrétiens dans leurs habitations", a raconté Hassoumi Massaoudou, le ministre de l'Intérieur, à la radio nationale.

Des SMS circulaient depuis la veille appelant à manifester à la sortie des mosquées. Le même mot d'ordre, transmis pendant les offices religieux, a été suivi par des milliers de personnes, selon une source officielle. Les violences, qui ont abouti notamment à l'incendie du Centre culturel franco-nigérien (CCFN) et au saccage de trois églises, une catholique et deux évangéliques, ont également fait quatre morts, dont un gendarme renversé par une voiture.

Un manifestant est décédé asphyxié par des gaz lacrymogènes et deux autres ont été tués "par balles" alors qu'ils s'en prenaient aux forces de sécurité, a rapporté le ministre. "Pendant leur manifestation, notamment pendant qu'ils attaquaient l'église catholique, ils arboraient l'étendard de Boko Haram", le groupe islamiste armé nigérian qui ensanglante la région, a-t-il affirmé, qualifiant la situation de "gravissime".

Source :
http://www.parismatch.com/Actu/International/La-manifestation-anti-Charlie-tourne-a-l-emeute-692300

***
PAKISTAN

Heurts à Karachi, un photographe de l'AFP grièvement blessé

Les policiers pakistanais ont effectué des tirs de sommation et utilisé le canon à eau pour disperser des manifestants anti-Charlie Hebdo devant le consulat français de Karachi, la métropole économique du Pakistan, selon un journaliste de l’AFP et des images de la télévision.

Asif Hassan, photographe de l'AFP présent sur place, a été grièvement blessé par des tirs. Il a été atteint d'une balle dans les poumons avant d'être transporté d'urgence à l'hôpital Jinnah. Après intervention chirurgicale, ses jours ne sont plus en danger.

Les heurts ont commencé en milieu d’après-midi après la traditionnelle prière du vendredi. Les grands partis islamistes du pays avaient appelé à des manifestations nationales pour dénoncer la publication d’une nouvelle caricature du prophète Mahomet en une de l'hebdomadaire satirique français. Des manifestations avaient aussi lieu vendredi à Islamabad, Lahore (est), Peshawar (nord-ouest) et Multan (centre), où un drapeau tricolore français a été brûlé, selon un journaliste de l’AFP sur place.

Le Qatar a, de son côté, affirmé que la publication de nouvelles caricatures du prophète Mahomet alimentait «la haine et la colère», selon un communiqué des autorités. «La liberté d’expression ne signifie pas insulter les autres, blesser leurs sentiments et se moquer de leurs croyances religieuses», a ajouté le ministère qatari des Affaires étrangères.

«Ces actions scandaleuses ne sont dans l’intérêt de personne et vont seulement alimenter la haine et la colère», a-t-il mis en garde, en dénonçant «une violation des valeurs humaines de coexistence pacifique, de tolérance et de respect» des autres.

***
Des centaines de manifestants anti-«Charlie» à Jérusalem-Est, Alger, au Mali et en Mauritanie

Des centaines de musulmans palestiniens ont manifesté après la prière sur l’ultra-sensible esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est contre la nouvelle caricature de Mahomet publiée par Charlie Hebdo. «L’islam est une religion de paix» et «Mahomet sera toujours notre guide» avaient inscrit sur des banderoles les manifestants, parmi lesquels certains agitaient des drapeaux de l’organisation islamiste Hamas. «Français, bande de lâches», ont scandé certains d’entre eux.

Le grand mufti Mohammad Hussein, qui dirigeait la prière, n’a pas évoqué le jorunal satirique dans son prêche. Le mufti, plus haute autorité religieuse dans les Territoires palestiniens, avait dénoncé mercredi comme une «insulte» faite aux musulmans la une de Charlie Hebdo.

Entre 2 et 3000 personnes ont manifesté à Alger pour dénoncer la publication du dernier numéro de Charlie Hebdo, certains scandant le nom des frères Kouachi, les auteurs de l’attaque contre le journal français. Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles était écrit «Nous sommes tous des Mahomet» et certains d’entre eux scandaient des slogans à la gloire des frères Kouachi comme «Kouachi martyrs» ou encore «Je suis Kouachi».

Le drapeau français brûlé dans les rues de #Alger lors d'une manifestation anti-#CharlieHebdo (@reuterspictures) pic.twitter.com/NoFsp8e99L
— Breaking 3.0 (@Breaking3zero) January 16, 2015

Au Mali aussi, quelques personnes se sont réunies pour manifester leur opposition aux caricatures de Mahomet.

#Charlie Marche pacifique de protestation à Bamako contre les caricatures blasphématoires du Prophète pic.twitter.com/Nb4vvRBfIl
— salif sanogo (@salifsanogo) January 16, 2015

En plusieurs milliers de personnes ont marché à Nouakchott, en Mauritanie, pour protester contre la caricature du prophète de l’islam, brûlant un drapeau français. Les manifestants ont tenté de se rendre à l’ambassade de France, dans le centre-ville, mais en ont été empêchés par les forces de l’ordre. Ils ont dressé des tribunes de fortune à proximité du secteur et brûlé un drapeau français, selon les mêmes sources.

***
TURQUIE

A Istanbul, un petit groupe d'extrêmistes célèbre les tueurs

Une centaine de personnes se sont réunies vendredi à Istanbul devant la mosquée du très religieux district de Fatih pour saluer la mémoire de Chérif et Saïd Kouachi, les deux auteurs de l’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo.  Réunis à l’appel d’une association islamique radicale, la Plateforme fraternelle des compagnons du prophète, les manifestants ont déployé une banderole portant les portraits des frères Kouachi et du chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden, ainsi que des pancartes «Nous sommes tous Kouachi».La police turque a empêché la foule, qui scandait «Dieu est le plus grand» et a récité une prière funéraire, de défiler autour de la mosquée.

Source :
http://www.liberation.fr/societe/2015/01/16/attentats-a-paris-une-dizaine-d-interpellations-dans-la-nuit_1181818

***
NIGER - Le 17 janvier

La colère contre Charlie Hebdo fait 5 nouveaux morts au Niger
http://www.challenges.fr/monde/20150117.REU6466/lead-1-nouvelles-manifestations-au-niger-contre-charlie-hebdo.html

Tag(s) : #Infos Internationales