Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le département des Deux-Sèvres veut retrouver sa souveraineté alimentaire

Depuis Repoterre le 16 avril 2014

En quelques décennies, la libéralisation des échanges commerciaux a détruit l’autonomie agricole de nos territoires. Le département des Deux-Sèvres a décidé d’enrayer ce processus en tentant de reconstruire sa souveraineté alimentaire. Mais rebâtir des filières agricoles n’est pas chose aisée.

Dans les Deux-Sèvres un quart de la population agricole a disparu des écrans de contrôle en dix ans. En France, ce sont 60 % des exploitations agricoles qui ont mis la clé sous la porte en moins de trente ans.

« Aujourd’hui, il est impossible d’alimenter les populations de nos régions sans passer par une stratégie de flux tendus de produits alimentaires de première nécessité. 90 % des régions françaises et européennes vivent sous perfusion par l’intermédiaire des supermarchés et autres structures de ventes », dit Emmanuel Bailly.

En 2005, cet ingénieur de l’environnement avait mis le doigt sur ce problème dans une étude intitulée « Vers une démarche écorégionale. Ou comment restaurer le système immunitaire des régions. »

Que faire, à l’échelle locale, pour tenter de remédier à ces incohérences ? Emmanuel Bailly propose de considérer chaque région comme un écosystème à part entière et de tâcher de reconstruire son immunité. Recruté par Eric Gautier, le président du conseil général des Deux-Sèvres, il y est depuis deux ans et demi responsable du projet Resalis.

Le but : dix millions de repas en produits locaux

Environ vingt millions de repas sont servis chaque année par les services de restauration collective des Deux-Sèvres. Mais, seuls 7 % d’entre eux sont conçus à partir de produits locaux. RésALIS vise à favoriser les circuits courts et à approvisionner la restauration collective en produits locaux.

Lire la suite :
http://www.reporterre.net/spip.php?article5723

Le site de RésALIS :
http://www.resalis.com/

Tag(s) : #Alternatives