Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La NSA aurait piraté un câble sous-marin notamment utilisé par Orange

Depuis Zdnet le 30 décembre 2013

Sécurité : L'agence de renseignement américaine a piraté 16 sociétés chargées de gérer le câble reliant la France à l'Afrique du Nord et à l'Asie. Orange, utilisatrice de ce câble, monte au créneau et va se constituer partie civile.

De nouvelles révélations d'Edward Snowden, transmises cette fois au quotidien allemand Der Spiegel, recoupent et confirment les précédentes accusations de l'ex-agent de la NSA.

Oui, l'agence américaine "se branche" sur les câbles sous-marin qui relient entre-eux les continents et les pays pour acheminer Internet et oui cette méthode a permis à la NSA d'aspirer une quantité colossale de métadonnées.

Métadonnées

Les révélations, reprises par Mediapart, détaillent comment la NSA a piraté via un virus le consortium d'entreprises chargées de gérer le câble reliant la France à l'Afrique du Nord et à l'Asie, câble notamment utilisé par Orange. Rappelons que ces câbles sous-marin sont déployés par une filiale d'Alcatel-Lucent.

Précisément, il s'agit du câble SEA-ME-WE 4, qui relie l'Asie et l'Océanie à l'Europe en passant par le Moyen-Orient et ce jusqu'à Marseille, où il est relié au réseau Orange.

« Codétenu par France Télécom-Orange et ses filiales avec 12 autres entreprises ou gouvernements, il achève à Penmarch (Finistère) un trajet de plus de 17 000 km dans l’Atlantique, « branchant » au passage une dizaine de pays de l’Afrique occidentale » explique Le Monde.

Mise à jour :

Face à ces révélations, Orange n'a pas tardé à réagir. « Orange n'a aucune implication dans de telles manœuvres, effectuées entièrement à son insu et qui concerne a priori des équipements (câble SMW4) dont elle est usager et non gestionnaire. Si piratage il y a eu, cela n’a pas pu se faire via le réseau d’Orange qui n’a connu aucune attaque de ce type.
Orange se réserve toutefois toutes les possibilités d'action légale dans l’hypothèse ou des données Orange transportées par le câble en question auraient fait l’objet d’une tentative d’interception et va notamment, se constituer dans les prochains jours, partie civile.
Orange rappelle son attachement à la protection du secret des correspondances, qui ne peut être levé que dans des conditions clairement définies et limitées par la loi ; aucune institution ni aucun Etat ne peut s'affranchir de ce respect. »
 
L'opérateur historique rappelle en outre que le gestionnaire du câble est le consortium et non Orange. "Pour SE-ME-WE4, Orange est partenaire financier du consortium (nous n’opérons pas techniquement ce câble) et nous en sommes usager pour transmettre nos données", ajoute-t-on.

Source :
http://www.zdnet.fr/actualites/la-nsa-aurait-pirate-un-cable-sous-marin-notamment-utilise-par-orange-39796629.htm

Tag(s) : #Infos Internationales, #Divers Faits
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :